Archives pour la catégorie Les invités d’honneur

François MALNATI

François Malnati est l’invité d’honneur 2018 de Pastel de Bourgogne. Il nous offre un regard sublime sur les objets quotidiens, pour ne pas dire « insignifiants ». S’y ajoutent son exceptionnelle maîtrise du pastel, son enthousiasme et sa grande gentillesse. Laissons-lui la parole :

« Cette invitation me va droit au cœur. Elle est à la fois signifiante sur le plan de notre passion commune pour le médium que sur celui de l’amitié. J’aime en outre montrer au public que la nature dite morte est en fait riche de possibilités nouvelles avec des sujets nouveaux qui se trouvent tout autour de nous…..Il suffit d’avoir l’esprit suffisamment ouvert pour les reconnaître. J’accepte donc avec enthousiasme et me fais une joie de passer quelques jours dans cette Bourgogne bénie des dieux. »

Anne-Marie Ruggeri

DSCF5953_01

C’est une certitude:  le printemps a été lumineux et chaud à Gevrey au mois de mai 2017. Anne-Marie Ruggeri y a présenté des toiles colorées, remplies de la chaleur des paysages de sa belle Provence. Le caractère dynamique et fort de ses travaux, son renom et sa gentillesse contagieuse en ont séduit plus d’un. Pastel en Bourgogne a été honoré d’accueillir cette grande dame, et a savouré le plaisir de présenter au public une artiste au registre différent des précédents invités d’honneur.

Lionel Asselineau

Salon 2016

LIONEL  ASSELINEAU   Artiste peintre                                                                1 chemin du moulin,  23210  MOURIOUX                                                 Tél. : 05.55.41.54.57                                                        www.lionelasselineau.com

De la nature, Lionel Asselineau essaie d’y extraire la beauté qu’il perçoit, l’émotion qui l’a envahi, pour tenter de les restituer avec sensibilité dans chacun de ses tableaux. « Magnifier un brin d’herbe », en quelque sorte. Sa passion pour les oiseaux est pour lui une forme de liberté, retrouvée, a chaque fois qu’il les observe et les peint. Dans ses pastels, la nature autour du sujet prend de plus en plus de place, elle montre où l’oiseau vit et cela lui permet également une plus grande créativité ! 

 

Pierre Caro

salon 2015

Au sortir des beaux arts de Lyon, mon effervescence nomade a naturellement adopté le bâton de couleur appelé pastel; pratique et dans la poche , toutes les poudres de primaire conjuguèrent pour moi …… l’or des Indes, la fièvre rouge de Rio et l’humidité de Manaus; les bleus lointains gonflèrent alors pendant presque vingt ans tous mes baluchons.

J’en ai ramené des instantanés d’ivresse sur les cimaises occidentales.

C’est  à partir de l’an 2000 que mes tropiques cherchent, dans l’apnée de mon atelier les frégates plus lentes de l’imaginaire. Dans les années 1980, cette technique du pastel qui permet à l’émotion et l’intuition de s’écrire spontanément, renaissait alors après un siècle d’oubli…..

J’en constate aujourd’hui l’engouement d’un grand nombre pour l’expérience directe de la couleur … immédiate, et la quête d’un regard encore plus immédiat sur lui-même ….     Pierre Caro